Quand commencer à chercher une entreprise ?

Votre recherche de contrat en alternance doit commencer idéalement six mois à un an avant le début de votre formation. Comprenez bien : il ne s’agit pas d’envoyer des CV « à l’aveugle » douze mois avant le début de votre formation. Mais plutôt de commencer à défricher très en amont le « marché » que vous allez prospecter pour décrocher votre contrat. Car mieux vaut envoyer une trentaine de CV adaptés et bien ciblés sur autant d’entreprises qu’une centaine de CV lambdas balancés sans réflexion à tout le CAC 40 !

Pensez aux grandes entreprises comme aux petites

Dans un premier temps – six mois à un an avant votre entrée en contrat –, il faut prendre le temps d’identifier les entreprises qui peuvent être intéressées par le diplôme que vous avez choisi de préparer – et aussi celles qui vous intéressent, vous. Si vous savez déjà dans quelle école ou université vous allez préparer votre diplôme, n’hésitez pas à contacter les responsables des relations avec les entreprises pour vous faire conseiller – ils sont là pour ça.

De même, si votre futur établissement organise des ateliers ou des forums de l’alternance pour vous aider à trouver un contrat, il faut y participer.

Ces événements sont aussi l’occasion de vous faire repérer par les responsables des partenariats écoles-entreprises (ce sont, au sein des établissements, des personnes qui entretiennent un réseau d’entreprises pour mieux placer leurs étudiants en alternance ou en stage). Ils seront d’autant plus motivés à vous aider que vous aurez participé de manière active aux événements qu’ils organisent…

Pistez les petites annonces

Attention cependant : ne commettez pas l’erreur de vous reposer entièrement sur votre école pour trouver une entreprise d’accueil. Si les CFA (centres de formations d’apprentis) et les écoles ont des réseaux d’entreprises auxquelles ils envoient régulièrement des candidats, aucun ne vous remettra un contrat en alternance « clés en main ».

Enfin, ne négligez pas les bons relais d’information que sont les CCI (chambres de commerce et d’industrie) et les chambres de métiers et d’artisanat. Les entreprises qu’elles représentent vous font peut-être moins rêver que les multinationales du luxe ou de la beauté, mais elles reçoivent aussi beaucoup moins de candidatures… Dis autrement et sans détour : il serait vraiment dommage de négliger les PME et les petites entreprises dans votre travail de prospection.

Vous trouverez aussi des annonces sur les sites spécialisés ou jobboards que vous connaissez déjà, type Monster, ANPE, Keljob – ou letudiant.fr ! –, mais aussi sur les sites des CCI ou des régions, qui participent au financement des formations en alternance. Rendez-vous également sur les sites Internet des grandes entreprises qui ont toutes des espaces dédiés au recrutement.

Rédigez des candidatures spontanées

De même qu’il ne faut pas vous contenter de démarcher les plus grandes entreprises, il ne faut pas limiter votre recherche de contrat aux petites annonces trouvées sur le Net : il est indispensable de sortir de chez vous, toujours avec votre CV, pour aller à la rencontre des recruteurs sur les salons ou les forums d’alternance. Tous les jeunes qui sont recrutés ne le sont pas forcément à la suite de la publication d’une petite annonce : les candidatures spontanées, c’est-à-dire non sollicitées, peuvent aussi vous apporter le gros lot !

Sur les salons ou forums emploi qui ne sont pas spécifiquement dédiés à l’alternance, n’attaquez pas bille en tête les professionnels présents sur les stands. Abordez-les en leur demandant plutôt des conseils pour optimiser votre recherche de contrat en alternance. Tout est dans la forme et le choix des mots : en évitant d’étaler directement vos difficultés à trouver un contrat en alternance, vous mettrez votre interlocuteur beaucoup plus à l’aise, il sera plus détendu et davantage près à vous aider.

Frappez aux portes des entreprises

Pour ceux qui cherchent un poste dans l’assurance ou dans la banque, par exemple, aller dans les agences peut aussi être une bonne stratégie. Et de vous faire déjà quelques contacts, si vous avez la présence d’esprit de vous présenter à un horaire – le milieu d’après-midi par exemple – où l’affluence est moindre.

Après toute rencontre professionnelle, ne repartez pas sans avoir obtenu un numéro de téléphone ou un mail de contact. C’est ainsi que vous constituerez petit à petit votre réseau de recruteurs. Attention, ce premier contact direct devra toujours être suivi par une relance téléphonique ou par l’envoi d’un mail, dix jours plus tard. Une façon efficace de prouver votre motivation, et votre parfait sens de l’organisation !

http://www.letudiant.fr